Conseil d'éducation

Ces informations proviennent d'une concaténation d'informations collectées sur différents sites INTERNET.

 

LE LANGAGE DU CHIEN

 

Se comprendre est essentiel dans une relation entre le chien et l'homme, pour que s'établisse une entente mutuelle. Pour que le chien ne devienne pas trop amorphe, ou au contraire perturbateur, voire agressif une fois adulte, il faut l'éduquer dès le plus jeune âge.

 

Le chien communique par des attitudes mimiques ou des sons. Ces signes, faciles à identifier, correspondent à son propre langage et ont une signification précise

 

La queue : Lorsqu'il remue volontiers la queue, votre chien est heureux. Par contre s'il la remue faiblement, juste le bout, et qu'il a une mine abattue, c'est qu'il se sent mal, affectivement ou physiquement (vous le rendez jaloux en caressant un autre chien par exemple !). La chienne en chaleur a une touche spéciale lorsqu'elle dresse sa queue immobile, indiquant qu'elle accepte de conclure !

 

L'aboiement : Lorsqu'il aboie, le chien communique un avertissement. Selon la nature du son, il exprime soit la joie, soit l'alerte prévenant la maison qu'un inconnu pénètre les lieux, soit la crainte ou le doute...

 

Le grognement : Le son et la force du grognement varient selon la race du chien. C'est en quelque sorte le dernier avertissement avant l'attaque. A ce moment-là, il est préférable de ne pas s'approcher du chien !

 

DOMINATION ET SOUMISSION

Les signes exprimant la domination se distinguent par un regard fixe, les poils du dos et du cou hérissés, les babines retroussées... Le chien dominant pose sa patte sur l'adversaire soumis, à la queue basse et aux oreilles plaquées en arrière. Le chien dominé traduit sa défaite en se couchant sur le dos, le cou et les parties génitales offertes à son assaillant vainqueur, qui n'attaquera pas, son ennemi s'étant soumis... Cette attitude de soumission se retrouve envers son maître lorsqu'un chien se sent fautif : il se couche et offre son ventre, laissant entendre qu'il reconnaît sa faute et l'autorité de son maître. Cela peut aussi vouloir dire qu'il veut qu'on lui caresse et qu'on lui gratte le ventre ! LES SENS Pour communiquer entre eux, les chiens utilisent leurs sens : l'odorat, l'ouïe, la vue et le toucher :

 

L'odorat : Ce sens est le plus développé chez le chien. Des substances odorantes ou "phéromones" sont sécrétées dans les urines, les matières fécales et les sécrétions vaginales. Le mâle se soulage sans cesse pour renseigner sur son identité : son sexe, son état physiologique... Lorsqu'elles sont en chaleur, les femelles quant à elles urinent une matière odorante repérable à plusieurs kilomètres à la ronde ! C'est comme ça deux fois par an avec une chienne, ou jusqu'à 20 jets d'urine à l'heure pour les chiens

 

Les sons : Les grognements, aboiements, jappements, glapissements, gémissements, cris aigus... sont des sons émis par les chiens et ayant un sens précis : menace, avertissement, alerte, faim, soumission, détresse, ennui...

 

La vue : Les signes visuels se traduisent par des postures corporelles, des mimiques : la domination et la soumission s'expriment par des attitudes bien reconnaissables

 

Le toucher : Ce sens intervient lors de certaines rencontres : chienne acceptant de s'accoupler avec un chien, chiens qui se frôlent la truffe, ceux qui dorment ensemble (cela peut être deux chiens ou un chien et un chat ou un autre animal, tout dépend de sa socialisation : habituer le chiot à vivre avec un autre animal lui fera éprouver le même attachement à cette espèce : c'est le phénomène "d'empreinte"). Des préférences individuelles apparaissent entre les animaux. Une femelle en chaleur peut repousser un mâle pour s'accoupler avec un autre

 

VOUS ÊTES LE CHEF

Éduquer n'est pas seulement "Assis", "Couché" ou "Au pied". Un enfant qui n'a pas encore appris à lire, peut être très bien éduqué. Éduquer et entraîner sont deux choses totalement différentes. Par l'éducation nous formons un chien pour qu'il n'ait pas de comportements indésirables.

 

Voilà en quoi consiste cette page : vous donner les bases indispensables pour établir une bonne relation avec votre chien.

 

Peut-on éduquer un chien sans l'entraîner ?

Oui, bien sûr, l'éducation n'a rien à voir avec l'entraînement. Vous ne devez pas avoir un chien parfaitement entraîné pour avoir un chien bien éduqué. Vous n'avez pas besoin de faire des concours d'obéissance pour éviter les problèmes comportementaux. Un enfant, vous pouvez tout de même aussi l'éduquer sans lui apprendre à écrire ou à lire? Souvent on voit des chiens qui font de bons résultats en concours mais qui posent tout de même des problèmes de comportement. Souvent, le maître sait très bien comment entraîner son chien, comment lui apprendre des choses, mais pas comment il doit l'éduquer !

 

Que faut-il savoir pour éduquer son chien

 

Tout d'abord, il faut comprendre comment fonctionne une meute. Dès l'arrivée de votre chien dans votre maison, instaurez les règles.

Ces règles sont des règles de hiérarchie comme celles qui existent dans une meute de chiens. En tant que chef, vous vous devez de faire respecter ces règles, sinon votre chien ne tardera pas à vouloir prendre votre place. Ou encore, si vous n'assumez pas ce rôle de chef, il se verra obligé de prendre votre place même s'il n'est pas prédestiné à cette tâche. Avec toutes les conséquences désastreuses que cela peut avoir...

Le chef de meute, l'alpha, dort où il veut et personne ne peut le déranger.

- L'alpha se trouve toujours (presque littéralement) à un niveau supérieur il mange toujours d'abord. Les autres membres de la meute reçoivent les restes, à moins que l'alpha décide de les garder pour lui.

- La hiérarchie est le plus souvent établie par le jeu plutôt que par les bagarres.

- L'alpha gagne tous les jeux de force et de puissance.

- Tous les membres de la meute font place pour un supérieur.

- Un chien dominant passe toujours d'abord par un passage étroit.

- Tous les membres de la meute montrent tous les jours la supériorité de l'alpha.

- L'alpha prend toutes les décisions dans la meute.

- Un chien inférieur va toujours vers un supérieur. Un supérieur ne va jamais vers un soumis, à moins que ce soit pour le corriger.

- Ignorer est le droit du dominant.

- Le dominant a le droit de donner des privilèges.

                                                                                               

ooooooo

2019 AP CDDNEP